tirage réel

« Four aces spread », tirage des 4 AS, ILLUMINATI, Mary K Greer

Encore une idée glanée chez Mary Greer ! De quoi faire un sérieux point sur les énergies du moment. L’idée est de battre les cartes, et, paquet retourné, de les tirer une à une jusqu’à ce que les As sortent. Dès que l’un d’entre eux apparaît, il faut aligner les 4 cartes suivantes à sa droite, ou moins, si un autre As fait partie de ces dernières. On s’arrête évidemment une fois les 4 As sortis, avec leur suite de cartes qui fourniront le matériau de l’analyse. Si le paquet se termine sur un As, alors son énergie n’est pas révélatrice pour le moment présent.
Chaque champ est relatif au domaine habituel de l’As (Bâtons : travail et créativité / Coupes : émotions et relations / Epées : mental et problèmes / Deniers : corps et monde matériel)
L’ordre d’apparition des As est à considérer, car chaque ligne aborde un point précis de ce bilan des énergies. Pour les anglophones (même lien que plus haut) :

« 1st Ace: The Main Character. The primary focus of your attention and energies right now.
2nd Ace: The Complication. An area you have not been paying as much attention to but can interfere with what’s going on in the first row.
3rd Ace: The Sidekick/Guide. A secondary focus or emphasis. It may help you resolve tensions between 1 and 2, or suggest helpful actions.
4th Ace: The Upstart. Something new or “renewed” that will be assuming more importance, possibly as a result of your interactions in the other three areas. »

Alors, une fois n’est pas coutume, je fais le tirage pour moi. Je me suis bien amusée avec des fictions, encore qu’un oeil avisé n’aura pas manqué de repérer les multiples projections effectuées, ce qui est inévitable dans ces circonstances, me semble-t-il. Il est temps de voir si ça m’a dégourdie pour un vrai tirage. Je n’aime pas trop livrer de trucs trop persos, je vais essayer de filtrer un peu quand même.
Voyons voir…

L’énergie centrale du moment :
As des Epées + le 10 des Bâtons. Une carte ! On n’y va pas par 4 chemins, c’est dans la tête, madame ! Gros trop-plein (et je précise que ça fait en effet trois/quatre ans que j’enchaîne du lourd et que ce lourd a fini par se manifester de façon vraiment pas cool…) Du coup, Bibi psychote et pas qu’un peu, tout l’espace mental est investi !

La complication, une énergie peut-être négligée au regard de la précédente alors qu’elle permettrait de l’éclairer :
As des Coupes + Les amoureux à l’envers/le Pendu . Oui, logique. Quand le mental d’acier flanche, le reste est à l’avenant. On aura saisi que je suis plutôt une femme de tête, mais en même temps hypersensible et que la première attitude permet habituellement de « contenir » la seconde quand elle est difficile à vivre. Sauf que là, le déséquilibre est manifeste, à situation exceptionnelle, hélas, pour le coup, réaction exponentielle : ça part grave en cacahouète dans la tête et du coup, panique à bord. Dur dur de maintenir le cap, tout est remis en question, les forces, les faiblesses, les repères. La carte de l’Amoureux à l’envers me fait penser au conte Cherokee des deux loups. Un grand-père explique à son petit-fils qu’un combat acharné a lieu en lui comme en tout être humain, entre deux loups très différents. Le premier n’est que peur, agressivité, angoisse alors que le second est tout de mesure, d’empathie, et d’équilibre. « Lequel l’emporte ? Demande évidemment le petit-fils, – Celui que tu nourris. » Et paf, le vieux sage a parlé ! Apprends ta leçon Petit Scarabée ! Bref, en dépit de mes efforts, je nourris le mauvais loup.
Il faut dire que le « repos » forcé n’aide pas (= le Pendu). Déplacements et activités limités, l’attention, les yeux, tout y passe, impossible même de lire !!! Que faire sinon se regarder le nombril et balancer des croquettes à Ysengrin qui n’attend que ça ? Je sais qu’il ne faut pas, que ça n’aide pas, bien au contraire, mais purée, j’aimerais bien vous y voir, madame,  monsieur, damoiselle, damoiseau !
C’est sans doute le bon moment pour faire un point, j’essaye j’essaye, la preuve !

L’énergie secondaire ou alors celle qui donnera le coup de pouce permettant de résoudre les tensions entre les précédentes :
As des Bâtons inversé + le 8 des Coupes/le 8 des Epées inversé/ le Valet des Deniers/le 4 des Coupes. C’est mon énergie fétiche, les Bâtons. J’en ai les qualités (et les défauts, hé hé). Bah elle est en berne, hein. Pour des raisons évoquées juste au-dessus, elle ne peut se manifester comme « avant ». Du coup, grosse remise en question, on pèse ce qu’on a perdu, Bibi, et il y a de quoi remplir 8 coupes quand même !
Avec le 8 des Epées, soit je découvre que je me suis bien aveuglée – moins solide que tu croyais, cocotte-, soit je m’aveugle de croire que la baisse de tonus créatif est une fatalité.
Je couds, je brode, je fabrique bijoux et accessoires, je fais des travaux, je bouge, je ponds des super cours… enfin, au passé… Là, je ne fais que dalle, enfin, pas tout à fait…Rien ne m’empêche physiquement de continuer à créer. Comme le 10 des Bâtons l’illustrait, j’ai perdu le feu sacré, Ysengrin a trop bâfré ! En fait, je ne fais pas tout à fait « que dalle ». Comme l’indique le Valet des Deniers, un petit projet tout neuf craque une allumette qui pourra faire reprendre le brasier ! Il semblerait que j’aie trouvé le moyen de m’occuper intelligemment l’esprit et relancer une dynamique positive : « tu psychotes, et bien tarote ! » En gros, j’ai créé ce blog, il y a quoi, dix jours ? Et bien plus je publie, plus je psychote. Ou plutôt, plus je lutte activement contre les psychotis. (Même là, maintenant, à l’hosto, branchée pour mon cocktail de produits chimiques !)
Sinon, tranquillou Billou, à la maison, loin du tumulte de la vie « normale ». En pansant mes blessures au coeur et au corps. (= le 4 des coupes)

Le rebond, l’énergie qui apportera le truc nouveau pour résoudre les déséquilibres constatés au-dessus :
As des Deniers + le Mat inversé/le Pape inversé/le Monde inversé/la Reine des Bâtons. Alors ça, c’est assez inattendu. Cette couleur, que j’associe en ce moment très nettement au corps et à la santé serait mon rebond ? Je sais que ce qui ne nous tue pas (hopefully), nous rend plus fort, mais ce qui me bousille depuis quatre mois est sans aucun doute lié à ma santé !
Voyons voir comment toutes ces cartes inversées vont m’aider à rebondir !
Il semblerait selon Mary Greer que Le Mat ait une importance particulière dans ce tirage et qu’il faille lui accorder une attention toute spéciale dans la lecture. Je l’aime bien cette carte. J’aime le côté insouciant, aventurier, naïf, audacieux du personnage, son « je n’en ai rien à fiche de ce qu’il faut faire, j’y vais » !
Et bien paf ! À l’envers ! Alors là, pour le coup, je reconnais que j’ai perdu une forme d’insouciance et que c’est définitif. Obstacle majeur sur ta route et qui te fait comprendre sans prendre de pincettes que la route peut s’arrêter, pas « un jour très très loin, si loin que je n’y pense pas trop », mais là, bientôt. Stop, arrêt, tout le monde descend, enfin, non, pas tout le monde, toi seulement la frisée pleine de couleurs, là. Dans les moments marquants de la vie, celui-là s’inscrit tout en haut de mon top ten.
Dans le Pape inversé, j’identifie les grands pontes du centre de soins où je suis suivie. grosse boîte, hyper réputée. Excellents experts, techniciens, mais pas psy pour deux ronds. Tout est tellement compartimenté que les infos sont délivrées par les différents spécialistes dans un ordre qui, dans mon cas, n’a pas été du tout le bon ! Et quand on ne nous donne pas l’info, que fait-on aujourd’hui ? Et bien on va fureter sur le net… mauvais plan, mauvais guide. Ça, au moins, j’ai compris. J’ai compris aussi que j’avais voix au chapitre. Quand un grand spécialiste te dit un truc, tu acquiesces bien sagement. J’ai un respect intrinsèque de l’autorité qui a été mis à rude épreuve dans mon boulot, hé hé. Là, il m’a fallu du temps pour oser dire quand quelque chose ne me semblait pas correct et ô miracle, j’ai été entendue !
Le Monde à l’envers est éloquent, dans la lignée de ce qui précède. J’ai perdu ma place dans le monde, mon Nord, mon Alpha et mon Oméga. Tout est à redéfinir.
Sacrée crise quand même, le « ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort » de tout à l’heure me semble vraiment à propos.
Il y a une belle cohérence dans ce tirage.
La bonne nouvelle, c’est que ça se termine sur la Reine des Bâtons à l’endroit. Il y a encore de la ressource ! (Et j’ai le même chat à la maison, qui sera sur mes genoux dans un peu plus d’une heure.) Bibi n’est pas KO. BIBI s’accroche et tarote à qui mieux mieux !

Allez Bibiiiiii !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s