tirage à 5 cartes

Tirages à 5 cartes selon Benebell Wen/Jenna Matlin

Benebell Wen présente le tirage de 5 minutes en 5 cartes, lui-même inspiré de Jenna Matlin qui le détaille parmi d’autres (10, 15, 20 minutes…) dans son livre Have Tarot Will Party.

L’idée est de s’y préparer minutieusement, et là, elle s’adresse apparemment de façon très détaillée et pratique à des pros qui le réaliseraient lors d’une « party » sur deux ou trois heures. Ce n’est donc pas mon propos.

Ce qui m’intéresse, là-dedans, c’est le souci de rapidité et d’efficacité mélangées qui amène à édulcorer pas mal. Benebell Wen en donne un exemple en vidéo, bon, c’est surtout le texte qui est intéressant. Pour accélérer le processus et le cantonner à 5 minutes, on demande au/à la consultant-e de définir un domaine pour sa question, surtout d’ailleurs, s’il/elle n’a pas de question ! Benebell Wen bat le jeu et le coupe en 4 tas correspondant chacun aux domaines représentés par les mineures. Elle aligne ensuite 5 cartes tirées dans le tas correspondant au domaine retenu, qu’elle lit ensemble sans leur avoir attribué de position avec une signification particulière, pas de chronologie non plus de gauche à droite par exemple. La lecture fait l’économie de la présentation des cartes, pas de « Ah tiens, le Bateleur ! C’est une carte qui signifie habituellement… ». On donne du sens directement et on évite le Xième degré existentiel…

Sacré exercice, je trouve. Il s’agit de repérer en un temps record la carte qui donnera son sens à l’ensemble et permettra d’ordonner les liens apparaissant tout en s’évertuant à conserver une forme de légèreté compatible avec la situation, ici, une session de tarot lors d’une fête donc.

Exercice d’autant plus intéressant, que Benebell Wen pratique le Tarot divinatoire. Pas mon truc donc. Est-il possible de pratiquer un tirage psychologique de 5 minutes en toute légèreté ?

Je joue le jeu. 5 minutes maxi.

Bâtons : les projets, les passions, ce qui nous pousse à l’action, nous fait bouger (affaires, entreprises, créativité, déplacements, la libido…)

Alors, fort potentiel énergétique ! un projet est en cours, tout a été planifié et le/la consultante se sent prêt-e à partir à la conquête du monde ! Peut-etre s’agit-il d’un voyage ? Un déménagement ? Furieuse envie de partir en tout cas, à fond ! Il faut s’armer de patience, maintenant, et éviter que le désir ne s’émousse. L’échéance se fait attendre et il est clair que l’excitation des préparatifs et projections sont le « fuel » de la personne qui en a besoin pour se sentir vivant-e – au moins autant que la réalisation effective des projets !

Coupes : les émotions, le domaine relationnel (famille, amis, liens sociaux, inconscient…)

Insatisfaction manifeste, il manque quelque chose, on n’arrive pas à se réjouir, on se sent vidé. Peut-être est-ce difficile de concilier un travail à haut niveau d’exigence et de responsabilité avec des envies plus spontanées, désordonnées, insouciantes , les siennes ou celles d’un … ado de l’entourage par exemple ? dans l’un ou l’autre cas, il faut travailler sur les émotions ressenties et ne pas laisser la crise s’installer !

Epées : tout ce qui relève de l’intellect, la communication, des idées (conflits, épreuves, mais aussi leur dépassement, action en justice, tout ce qui demande réparation…)

Le/la consultant-e a toutes les flèches à son arc, il/elle sait ce qu’il veut, possède les moyens de le mettre en oeuvre, a à la fois le bon droit de son côté, la validation d’une autorité dans le domaine, et les moyens matériels requis. Ne pas trop se reposer là-dessus, toutefois ! Parfois, même dans ces circonstances avantageuses, on ne part pas gagnant, et il va falloir y aller par étapes, en commençant par le début ! Que ça ne le/la freine pas, ce n’est pas le moment de se remettre en question, confiance !

Deniers : le domaine du concret, santé, finances, patrimoine…

Ce n’est pas la joie, on s’est un peu laissé dépasser là. On a compris qu’on s’était un peu trop chargé, on se débarrasse des mauvais réflexes, on apprend à gérer ses pulsions (dépensières? Consommatrices ? )et on se pose pour évaluer ce qui est vraiment essentiel. Accessoirement, on s’arme de patience, il faudra du temps pour que la situation se rééquilibre !

Ça vaut ce que ça vaut, en tout cas, c’était plutôt marrant à essayer !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s